Comment souscrire à une assurance emprunt ?

Comment souscrire à une assurance emprunt ?

Sommaire:

L’assurance emprunteur est un type de crédit qui est aussi régi par un ensemble de lois. Bien qu’en théorie, elle ne soit que recommandée pour la demande d’un crédit, les pratiques ont fait qu’elle soit devenue désormais indissociable. Son principal objectif est de garantir un paiement du capital restant dû, dans le cas où l’assuré n’en serait plus capable. Cependant, pour souscrire à une telle assurance, il est important de remplir un certain nombre de conditions, il est également important de connaître exactement la procédure à suivre. Ainsi, nous vous expliquons comment faire pour souscrire à une assurance emprunteur !

Les formalités de demande d’une assurance emprunteur !

La première étape à faire pour contracter une assurance emprunteur est de faire une proposition d’assurance. Cette dernière est un document qui va démontrer que l’assuré souhaite contracter une assurance emprunteur et elle n’engage aucun parti de l’acte d’assurance. Toutefois, ce document regroupe un ensemble d’éléments qui permettront la rédaction du contrat d’assurance, c’est la raison pour laquelle il est important que la personne demandeuse signe le contrat d’assurance. Il est important de noter que si la proposition est incomplète, elle sera automatiquement retournée et non acceptée.

Il existe aussi un certain nombre de formalités médicales à effectuer dans le cadre d’un contrat d’assurance emprunteur. Ces dernières seront principalement régies et influencées par l’âge et le capital demandé à la souscription. L’âge étant un risque, une personne d’un certain âge devrait prouver être en bonne santé pour augmenter ses chances de se voir souscrire à une assurance emprunteur. Ces formalités prendront vie sous forme d’examens médicaux ou bien sous forme de questionnaire et ces documents seront analysés par le médecin-conseil qui pourra demander à ce que certaines garanties soient intégrées dans votre contrat.

Envoi du dossier à l’établissement assureur

Lorsque votre dossier de demande d’assurance emprunteur (proposition et formalités médicales) est prêt, il sera temps de procéder à l’envoi de ce dossier à l’établissement auprès duquel vous souhaitez faire votre demande. Ainsi, deux cas de figure se proposent à vous :

  • un établissement bancaire ;

  • un établissement spécialisé en assurance emprunteur.

Vous devez vous douter que vous aurez plus d’avantages de vous adresser à une compagnie spécialisée en assurance emprunteur plutôt qu’à un établissement bancaire. Le premier avantage sera financier, car ces compagnies vous proposeront des contrats d’assurance parfaitement adaptés à votre profil, et donc, vous aurez plus de chance de trouver un contrat plus intéressant via une compagnie spécialisée. Si vous doutez encore, vous pouvez toujours faire appel à un courtier en assurance qui s’occupera de vous trouver un contrat adapté !

La décision de l’assureur quand à l’emprunt

Lorsqu’une compagnie d’assurance emprunteur reçoit votre dossier de demande, il vous faudra compter environ 72 heures pour son traitement. Si votre dossier englobe des éléments favorables, il est tout à fait logique que la compagnie accepte votre demande, cette acceptation prendra sous forme d’un contrat, avec un tarif normal dans un premier temps.

Le contrat va récapituler les différentes garanties demandées et accordées et va également vous indiquer le montant de votre prime d’assurance ainsi que son échéancier. Cette acceptation sera communiquée principalement par forme de courrier envers l’assuré. Si vous acceptez le tarif normal, un certificat d’adhésion vous sera communiqué par mail, en attente d’une communication du dossier complet.

Cependant, dans le cas d’une acceptation, mais avec des exclusions, l’assuré devra d’abord notifier son accord pour la proposition d’assurance, en l’envoyant par courrier retour d’accord sur la lettre d’acceptation. À partir de ce moment, toutes les conditions mentionnées au niveau de la lettre d’acceptation seront validées. L’assuré donnera donc son accord pour un prélèvement d’une première prime.

Les commentaires sont clos.